logo askeet
AVEC ASKEET

Ne tournez plus en rond et trouvez le bon presta en Commissaire aux comptes

Askeet c'est l'assistant malin et neutre qui vous aide à trouver les prestataires et logiciels qui correspondent à vos besoins. Askeet est gratuit et 100% objectif. Alors faites appel à lui et prenez de meilleures décisions pour vous et votre entreprise.
01.Trouver les prestataires pertinents

Notre algorithme vous pose une série de questions pour vous recommander les 3 prestataires les plus pertinents pour votre projet.

02.Echangez avec ceux qui vous conviennent

Vous pouvez ensuite engager la discussion avec eux sans avoir à leur partager vos coordonnées. Askeet protège votre identité.

03.Discutez avec leurs clients

Nous vous mettons en relation avec ses clients car il n'y a rien de mieux qu'un témoignage réel pour mesurer la qualité d'un prestataire.

04.Confrontez vos devis et factures

Vous pourrez soumettre vos devis et factures à nos experts pour qu’ils vous donnent un avis.

Un commissaire aux comptes intervient comme auditeur indépendant des comptes d'une entreprise. Au-delà de certains seuils (CA, nombre d'employés...), il est obligatoire de faire appel à un commissaire aux comptes. Ce dernier fournit à ses clients une vision claire quant à leur comptabilité, ce qui peut rassurer voire attirer des investisseurs.

Commissaire aux comptes : Comment ça marche ?

Commissaire aux comptes : nos conseils pour bien choisir son prestataire

Description

Contexte

Le commissariat aux comptes est une profession réglementée qui ne peut être exercée que par les professionnels du chiffre inscrits sur les listes officielles de la CNCC (La Compagnie nationale des commissaires aux comptes) et du Haut Conseil du commissariat aux comptes (H3C). La plupart des cabinets d’expertise comptable proposent soit un service de conseil (expert comptable), soit un service de commissariat, mais la loi leur interdit d’exercer les deux fonctions pour une même société : le commissaire aux comptes intervient en effet comme un auditeur indépendant, et non un conseil. Son engagement auprès de ses clients est par essence ponctuel (selon les termes d’un mandat) et se veut objectif.

Leurs interventions

La mission principale du commissaire aux comptes consiste à certifier les comptes d’une société. Ce contrôle des comptes sociaux est une mission dictée par le Code de commerce. Elle vise à garantir qu’en l’état des informations qui lui ont été communiquées par la société ou son expert comptable, les comptes de la société reflètent bien une image fidèle et sincère de la situation financière de l’entreprise : le commissaire aux comptes remet alors un rapport circonstancié aux actionnaires et aux tiers de l’entreprise, en présentant le cas échéant ses observations ou ses réserves quant au caractère fidèle et sincère des comptes. Le commissaire aux comptes intervient également à l’occasion d’opérations financières sur le capital de la société, comme une augmentation de capital, un apport partiel d’actifs, une opération de fusion… Il peut également accompagner l’entreprise dans la gestion des risques, la mise en conformité avec les obligations légales en comptabilité, les due diligences dans un contexte transactionnel ( les vérifications effectués par un investisseur ou acquéreur avant de réaliser une transaction), la gestion de litiges...

Quand faire appel à un commissaire aux comptes ?

S’octroyer les services d’un commissaire aux comptes n’est pas obligatoire pour toutes les entreprises. Tout dépend du nombre de salariés, du chiffre d’affaires HT ou encore du “pied de bilan” (le total des actifs) de l’entreprise : selon la forme juridique de l’entreprise, ces critères s’apprécient lors de la création d’une société ou également au cours de sa vie sociale.
  • Ainsi, les SARL, les EURL, les SA, les SAS, les SCA, les SNC et les SCS doivent nécessairement désigner un commissaire aux comptes si elles dépassent deux des trois seuils suivants : 4 000 000 € de bilan, 8 000 000 € de chiffre d’affaires annuel HT et 50 salariés.
  • Les organismes de formation privée, de leur côté, ont cette obligation seulement s’ils dépassent 230 000 € de bilan, 153 000 € de chiffre d’affaires ou 3 salariés. Selon le statut juridique, cette décision sera prise soit en assemblée générale ordinaire (sur proposition du conseil d’administration ou de surveillance ou des actionnaires), collectivement par les associés avec proposition du président ou tout autre organe de décision ou par l’associé unique.
  • En ce qui concerne les fonds de dotation, la désignation d’un CAC est obligatoire dès lors que ses ressources annuelles excèdent 10 000 € en fin d’exercice.
  • Bien qu’obligatoire pour les fondations d’utilité publique et d’entreprise, la désignation d’un commissaire aux comptes ne nécessite aucun seuil spécifique. Il n’est pas nécessaire de faire vérifier les comptes de l’exercice au cours duquel ces seuils ont été dépassés, mais ceux de l’exercice suivant. Les personnes morales soumises à la présentation de comptes consolidés (pour les groupes de sociétés) sont tenues de désigner 2 commissaires aux comptes indépendants n’appartenant pas à la même structure.
    Le CAC est nommé pour 6 exercices voire pour 3 exercices, en cas de désignation volontaire.

Enveloppe budgétaire

Les prestataires peuvent être rémunérés en fonction de vacations horaires dont le montant est fixé en lien avec l’entreprise cliente et chaque mission fait l’objet d’un programme de travail qui dépend de la forme juridique de l’entreprise, du type d’activités proposées et du contrôle exercé par l’autorité publique. Les frais de déplacement et de séjour engagés par les commissaires aux comptes dans l'exercice de leurs fonctions sont remboursés par la personne morale.

Les ROI attendus

En tant qu’acteur externe à une société, le commissaire aux comptes apporte une vision objective utile pour anticiper de nombreux risques (qu’il évalue et mesure) et offrir aux dirigeants une vision claire des enjeux comptables de leur entreprise. Au-delà de ces missions, la présence d’un commissaire aux comptes est également idéale pour la communication externe de l’entreprise envers ses investisseurs et les organismes qui la financent. Il apporte un élément de réassurance non négligeable, particulièrement lorsque l’entreprise se développe.

Les prestataires en Commissaire aux comptes les plus recommandés sur Askeet

In Extenso Conseil

icon of a grey checkmark on a lighter grey backgroundRecommandé par 3 clients
In Extenso Conseil est le Cabinet de conseil du groupe In Extenso Cabinet d'Expertise Comptable. Réseau de 250 implantations en France.

ACL Audit

icon of a grey checkmark on a lighter grey backgroundRecommandé par 1 client
Cabinet de conseil, audit et expertise comptable à destination des start-ups

Orcom

icon of a grey checkmark on a lighter grey backgroundRecommandé par 1 client
Groupe d'expertise comptable, de commissariat aux comptes et de conseils aux entreprises avec une expertise internationale

KPMG

icon of a grey checkmark on a lighter grey backgroundRecommandé par 1 client
Réseau international d'experts spécalistes en audit, conseil et expertise comptable.

B&K Experts

icon of a grey checkmark on a lighter grey backgroundRecommandé par 1 client
Cabinet d'expertise financière, fiscale, sociale, juridique, informatique et de gestion

Baker Tilly Strego

icon of a grey checkmark on a lighter grey backgroundRecommandé par 1 client
Conseil comptable, social, fiscal, de gestion et audit

ECAI

icon of a grey checkmark on a lighter grey backgroundRecommandé par 1 client
Cabinet d'expertise comptable, commissariat aux comptes, audit, conseil, externalisation paie et RH

Neo CAC

Commissaire aux comptes expert en transformation, apports et association

Mazars

Entreprise internationale spécialisée dans l'audit, l'expertise comptable, la fiscalité et le conseil aux entreprises
Ils utilisent Askeet pour trouver leurs prestataires
amex_logo
bolt_logo
doctolib_logo
hec_logo
kone_logo
seloger_logo
veepee_logo
ovh_logo